ROME

Présentation

 

Rome est la capitale de l’Italie depuis 1871,  Roma en Italie, se trouve sur le Tibre (le fleuve italien qui se jette dans la mer tyrrhénienne le troisième plus grand fleuve d’Italie), dans la région du Latium au centre du pays.

 

Rome comprend 2 722 907 habitants établis sur 1 285 km2 elle est la ville la plus peuplée du pays mais avec une superficie moins importante que celles de Milan et Naples.

 

subp rome

 

Historique

 

Rome a une histoire qui s’étend sur plus de deux milles cinq cents ans, c’est la ville berceau de la civilisation occidentale après Athènes, elle était le centre de l’empire romain qui a dominé l’Europe, l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient pendant plus de cinq cents ans du 1er siècle avant J.C jusqu’au Vè siècle apr. J.C.

 

Selon la légende, elle aurait été fondée en -753 av. J.C par Romulus qui a tué son frère Romus en créant la ville. Deux frères descendant d’une divinité, Mars dieu de la guerre et Réa Silva fille de Numitor. La généalogie divine de Romus permet de donner à la ville une origine mythique et divine.

 

Les premiers occupants de la ville seraient des bergers vivants dans des cabanes installées sur le Mont Palatin au VIIème siècle av. J-C.

 

Le royaume

Les premiers rois de Rome sont d’origine Etrusque, il est difficile de distinguer pour cette période ce qui relève de la légende et ce qui est réel surtout pour la période la plus ancienne.

Après Romulus qui était le premier roi, les autres se nomment Numa Pompulius, Tullius Hostillius, Anc us Martius, Tarquin l’Ancien, Servi us Tullius, Tarquin le superbe. Ce dernier est renversé vers 510 avant JC et les Romains instituent la République.

 

La République

La République romaine est gouvernée par le Sénat, qui est aux mains des familles patriciennes de la ville, malgré le symbolisme des célèbres lettres SPQR : Senatus Populusque Romanus (le Sénat et le peuple romain)

Les débuts de la République voient l’agrandissement de Rome en Italie et de fréquents conflits entre les patriciens et les plébéiens jusqu’à aboutir à un certain équilibre des pouvoirs.

Après avoir établi son pouvoir sur la péninsule italienne, Rome cherche à étendre sa domination sur la méditerranée et doit alors combattre carthage. En 146 av. JC Carthage est définitivement battue et rasée. L’empire s’étend alors sur l’Afrique du Nord, une partie de la Sicile et de l’Espagne.

 

Vers l’unité italienne :

Rome devenue une ville d’art, attire de nombreux visiteurs. Mais le pouvoir du Pape s’affaiblit sur ses terres et la ville devient une République suite à la victoire de Napoléon Ier et l’idée d’une unité italienne fait son chemin.

Finalement., en 1870 la ville rejoint l’Italie et devient la capitale du royaume. La ville connaît alors de nouvelles transformations et se modernise.

 

Les différents monuments de Rome

 

Le Colisée

 

Le Colisée, à l'origine amphithéâtre Flavien, est un amphithéâtre elliptique situé dans le centre de la ville de Rome, c’est l'une des plus grandes œuvres de l'architecture et de l'ingénierie romaines et même le plus grand édifice jamais construit dans l'Empire romain.

Sa construction a commencé entre l’an 70 et 72 sous l'empereur Vespasien, et s'est achevée en l’an 80 sous Titus. D'autres modifications ont ensuite été apportées au cours d’autres règnes.Le nom d'amphithéâtre Flavien dérive du nom de famille (gens Flavia) des deux empereurs Vespasien et Titus.

Pouvant accueillir entre 50 000 et 75 000 spectateurs, le Colisée est resté en service pendant près de 500 ans, les derniers jeux se prolongeant jusqu'au VIe siècle. Il servait beaucoup pour les combats de gladiateurs. Mais à part ces combats, d’autres spectacles y ont été organisés, tels que des simulacres de batailles navales, des chasses d'animaux sauvages, des exécutions publiques, des reconstitutions de batailles célèbres et des drames basés sur la mythologie romaine. Le bâtiment a finalement cessé d'être utilisé au cours du haut Moyen Âge. Il a plus tard été réutilisé pour des buts variés tels que des habitations, des ateliers d'artisans, le siège d'un ordre religieux, une forteresse, une carrière et un sanctuaire chrétien.

Aujourd’hui, le Colisée est en état de ruine, en raison des dommages causés par les tremblements de terre et la récupération des pierres, mais il continue à donner la mesure de l'ancienne puissance de la Rome Impériale. Il est l'un des symboles de la Rome moderne, une de ses attractions touristiques les plus populaires.

 

 Colisee-de-Rome-3688

 

Le Forum Romain

 

Le Forum Romanum (en italien), également appelé Forum Magnum (« Grand Forum ») mais encore Forum Vetus (« Vieux forum »), est resté pendant longtemps la principale place de Rome et avait une importance historique, religieuse, et politique. C’est la place autour de laquelle toute la vie politique romaine s'articulait (Sénat romain, Comice, Curie).

À l'origine le mot forum voulait dire « l'endroit en dehors » car l'endroit où il fut construit n'était qu'un vaste marécage, ce n'est qu'après, à l'arrivée de Tarquin l'Ancien qui fit drainer le forum avec la Cloaca Maxima pour en faire le lieu central de la ville.

Le Forum Romanum était entouré de bâtiments publics et sacrés :

  • La Curie, où les sénateurs se réunissaient régulièrement en assemblée.
  • La Regia, lieu de réunion des pontifes et des flamines.
  • Le Tabularium qui abritait les archives de l'État, c'est-à-dire les documents officiels.
  • Des basiliques, où se déroulaient les procès publics.
  • Un temple.

Sur le Forum Romanum, en plein air, une vaste tribune en pierre (les Rostres) permettait aux hommes politiques de s'adresser directement au peuple. L'espace du forum était encombré d'une foule dense  " d'avocats et de plaideurs, de prêtres et de marchands ".

Au Ier siècle av. J.-C., les abords du Forum Romanum étaient surchargés. Jules César décida donc d'aménager un nouveau forum, plus vaste : le forum Caesaris. Quatre autres forums virent ensuite le jour, également dans cette zone : le forum de Trajan, le forum de Vespasien et le forum de Nerva et enfin celui d’Auguste.

 

 

Le Vatican

Le Vatican ou le Saint-Siège, est considéré comme un État enclavé dans la ville de Rome en Italie, support territorial du Saint-Siège. Il compte 900 habitants sur une superficie de 0,44 km², ce qui fait de lui le plus petit État au monde.

C’est le lieu où vit le pape ainsi que d’autres religieux. C’est également l’endroit où les grandes décisions sont prises (à propos de la religion bien entendu). Le pape appelle tous les cardinaux puis ils se concertent.

Il a été créé le 11 février 1929 comme représentation temporelle du Saint-Siège (ensemble des institutions de l'Église catholique romaine), aux termes des « accords du Latran » signés par celui-ci, représenté par le cardinal Gasparri et l'Italie, et aussi par Mussolini.

La langue qui y est parlée est l'italien et non le latin. Celle-ci n’est que langue de l'Église catholique romaine. Toutefois, le latin est la langue juridique de l'État : le texte de référence des publications officielles est habituellement rédigé en latin, et par la suite traduit dans diverses autres langues. Le français en est la langue diplomatique : le Vatican se fait enregistrer comme État francophone auprès des organismes internationaux.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :